samedi 15 juillet 2017

LA CASE D'ONEÏDA

https://tartinemascara.blogspot.com/2017/07/la-case-doneida.html
 Liliane, la quarantaine, a créé son entreprise en juin 2016, l'idée lui ait venue au terme de son contrat de prestation d'assistante de projet dans le secteur de la recherche clinique, métier qu'elle a exercé durant une dizaine d'années. La reconversion était donc toute trouvée pour cette fille d' ancien diplomate camerounais qui a eu l'occasion de l'accompagner à plusieurs reprises dans des salons internationaux se tenant en Allemagne pendant les vacances scolaires. Sa marque s'inscrit donc dans la continuité, en quelque sorte, puisqu'elle perpétue ce qu'elle a vu son père entreprendre, c'est à dire faire découvrir des produits de qualité au plus grand nombre . Un vaste chantier qui l'a passionné, l'idée du nom de sa petite entreprise était déjà toute trouvée : “case” lui est venue en se disant que l'on s'y sent bien, on y trouve de tout, mais aussi, plutôt, surtout des choses authentiques et inattendues que l'on prend plaisir à utiliser au quotidien et Oneïda car il s'agit tout simplement du deuxième prénom de sa fille ! Voilà comment la marque LA CASE D'ONEÏDA est née. Liliane a d'abord commencé par mettre en avant des produits de l'agriculture et apiculture du Cameroun, tels que le café , le Poivre de Penja et le miel de Oku, deux produits ou plutôt deux pépites d'or encore rare en France et plus généralement en Europe (pour ce qui est du poivre de Penja et du miel de Oku). Puis, après avoir reçu deux paires de tongs en cadeau dans un intervalle très court, d'abord une paire d'inspiration Massaï en juillet 2016, puis une paire zoulou en août 2016 dont elle est tombée amoureuse tant par la beauté des produits que par le côté fait main et l'histoire de leurs origines, elle a très vite voulu porter haut et loin cet art perpétré de génération en génération par ces femmes maasaÏ et zoulous et plus généralement tous ces petits artisans du Kenya et d'Afrique du Sud, dans un esprit de développement durable et d'équité. Voilà comment, Liliane s'est mis a confectionner des pochons, chaussures, bijoux fait à base de perles de verre du Ghana ou encore à base de papier mâché. Son slogan “un bout d'ailleurs à votre portée”, une évidence pour cette femme authentique et passionnée qui mérite tellement votre intérêt et qui avec son art nous transporte, nous fait rêver, met de si jolies choses à votre, notre, ta portée ! C'est un plaisir de parler de cette créatrice qui pour moi, fait la différence et s'inscrit dans la tendance en mettant sur le marché des sandales faites mains, des produits de très belle qualité, des modèles qui ne manquent pas d'originalité issue d'un travail de perles incroyablement bien réalisé ! Sur la photo, il s'agit de ma paire que je ne quitte plus tellement elles sont confortables à porter avec leur semelle bien épaisse et puis... j'aime ce côté "personnelle" presque "confidentielle" de la marque que l'on ne voit pas à tous les coins de rue, c'est tellement plaisant de pouvoir être à la mode tout en se démarquant avec des modèles tendances, made in France et surtout abordables (une quarantaine d'euros) ! Je vous conseille Liliane et ses magnifiques sandales pour cet été ! Les filles s'il vous plait faites vous plaisir et surtout osez ! Moi c'est fait...

4 commentaires:

  1. Elles sont super jolies ! J'adore le côté perles, et c'est une belle présentation :)
    Bonne soirée
    Elsa

    RépondreSupprimer
  2. Comme quoi la vie peut nous réserver de belle surprise de passer d'un métier à un autre qui passionne j'adore tes Chaussures et le prix est vraiment intéressant

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh oui on ne sait jamais ce que la vie nous réserve et quand on croit que nos rêves ne se réaliseront pas, qu'il est trop tard la vie nous sourit 😊 Très jolies oui comme tu le dis si bien et comme toi j'ai été agréablement surprise par le prix tellement abordable 😊

      Supprimer